La Butte aux Sorcières

 

Il y a deux ou trois siècles dans certaines bourgades pour fêter le printemps on se réunissait dans la nuit du 30 avril au 1er mai dans un lieu isolé sur un sommet appelé mont des sorcières.

 

Le prince des ténèbres reconnaissait sa défaite provisoire.

 

Ensuite on embrasait un énorme tas de bois et d’herbes fanées, et la flamme immense s’élevait pour annoncer le triomphe de la lumière.

 

Dans un nuage de fumée le diable disparaissait pour laisser la place à la Reine de mai.

 

Après avoir dansé pendant toute la nuit on rentrait au village et les jeunes hommes plantaient devant la maison des filles à marier l’arbre de mai.

 

Belle légende!